Archives du mot-clé cerveau

e-life: la vie 2.0 est émotionnellement biaisée

social-network-iphoneVous êtes utilisateur de Facebook, Instagram, Twitter, Flickr et autres réseaux d’étalage de vie privée ? Alors cet article est fait pour vous ! Vous y trouverez peut-être un remède à votre possible morosité. Ne m’accusez pas hâtivement d’enfoncer les portes ouvertes des réseaux sociaux. Mais il semblerait que tout ce vivier « socialophile » soit bien plus néfaste qu’autre chose pour votre cerveau ! Lire la suite

Le stress, nouvelle maladie sexuellement transmissible !

SpermatozoïdeLe célébrissime journal scientifique Nature Neuroscience a publié en 2014 une étude de l’équipe d’Isabelle Mansuy de l’Université de Zurich montrant que l’ARN non-codant contenu dans le sperme peut impacter le comportement de la descendance ! Plus le papa est stressé, plus les enfants auront un comportement ingérable et des constantes physiologiques altérées.

Le burn-out atteint de plus en plus de personnes dans le monde professionnel, serait-ce la faute au sexe ?

Lire la suite

De l’anhédonie musicale cérébrale

arton62La plupart d’entre vous et d’entre moi apprécient la musique. Ne polémiquons pas sur le style, je sais que celle que j’écoute est plus jolie…

Le cerveau mélomane, un article paru sur ce blog il y a environ un an traitait déjà du plaisir de l’écoute de la musique et de la manière dont elle pouvait influencer notre comportement, notamment lors de l’acte d’achat de produits en magasin. Dans la suite logique, voici quelques données surprenantes  sur l’incapacité de certains d’entre nous à l’apprécier, sous quelque forme que ce soit : classique, reggae, pop, rock, grindcore ou encore métal etc.

Lire la suite

Nouvelles technologies : Pourquoi les enfants ridiculisent-ils les adultes ?

Enfant tablette tactile Les nouvelles technologies: smartphone, tablettes, PC, le tout tactile, les téloches connectées 3D… autant de raisons de s’arracher les cheveux. Nombre d’adultes sont à la ramasse complète dès qu’il faut transférer des photos depuis l’appareil photo vers l’ordinateur portable. Je ne vous parle alors même pas d’installer un nouveau programme, ou encore de se mettre à utiliser des applications complexes du dernier smartphone à la mode.

Lire la suite

Aussitôt dit, ocytocine

ocytocine moleculePour une fois j’accepterai toute critique envers le titre de cet article. Quoique, on a déjà vu pire. Ouvrez VSD ou Femme Actuelle et vous verrez quelques journalistes aventureux s’essayant à des jeux de mots semblables. A la différence que je m’en tape, n’étant pas journaliste, je fais les jeux de mots que je veux… Femme Actuelle d’ailleurs vouait un de ses récents articles à l’effet de l’ocytocine chez la mère. Tout le monde connaît plus ou moins l’action de cette molécule chez les heureuses mamans. Très peu de temps plus tard, j’ai alors lu un article traitant de l’importance de l’ocytocine sur le comportement des individus atteints d’autisme. L’idée de cet article était née !

 

Lire la suite

Le cerveau en images.

Non, cette vignette n’est ni un Kandinsky ni les balbutiements de peinturlure d’un enfant jouant avec de la gouache ! Il s’agit d’une coupe de cerveau, plus précisément placée dans le gyrus denté de l’hippocampe.

Les techniques de biologie permettent de voir et représenter le système nerveux de bien des manières, de toutes les couleurs, à presque tous les niveaux de taille et de définition. Souvent rébarbatives, les photos sont un bon moyen de visualiser et de représenter les choses, mais également de les quantifier. Plus rarement elles sont absolument magnifiques, lorsque les conditions de manipulation sont vraiment parfaites. Ces photos sont rares, dures à réaliser mais tellement belles.

Alors, pour une fois, pourquoi ne pas voir le cerveau sous toutes ses coutures en photos et minimiser le texte, juste pour le plaisir de la rétine. Quelques légendes vous permettront de vous y retrouver.

Lire la suite

Optimisme irréel : quand les neurones nous font voir la vie en rose

sdQuand on parle d’avenir aux Français, il parait qu’ils seraient pessimistes… Question fourniture du morlingue, il est certain que l’on aura connu meilleur. Question politique et gestion de l’Etat, il est certain que l’on aura connu meilleur. Question santé et avenir, il semble certain que l’on connaîtra meilleur. Oui oui, car la recherche avance presque aussi vite que le chômage et nous fera vivre majoritairement  au delà de cent ans avant 2050… Mais ce sera sans boulot alors, on ne peut pas tout avoir.

Lire la suite